La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Livret d'épargne

À quelles conditions pouvez-vous ouvrir un livret d'épargne populaire ?

Publié le 22 février 2022 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : ©philippe Devanne - Fotolia.com

Le livret d'épargne populaire (LEP) est réservé aux foyers fiscalement domiciliés en France, dont les revenus ne dépassent pas un plafond révisé annuellement. Bien que le LEP bénéficie d'un taux d'intérêt augmenté récemment à 2,2 % et plus de deux fois supérieur à celui du livret A, il reste sous-utilisé.

Conçu pour favoriser l'épargne des plus modestes, le livret d'épargne populaire (LEP) est un produit d'épargne réglementé dont le taux est fixé par arrêté du ministère de l’Économie, sur proposition de la Banque de France, en fonction du niveau de l'inflation.

Depuis le 1er février 2022, son taux est de 2,2 %, plus de deux fois supérieur à celui du livret A et du livret de développement durable et solidaire (LDDS). Pour ouvrir un LEP, le montant minimum de versement est de 30 €. Le montant maximum des fonds déposés est de 7 700 €, il peut être dépassé avec le cumul des intérêts, calculés par quinzaine.

Il est exonéré d'impôts et ses fonds sont disponibles à tout moment. Pour ouvrir un LEP, il faut :

  • être domicilié en France ;
  • avoir un revenu fiscal de référence inférieur à un plafond révisé annuellement, en fonction du nombre de parts du foyer.

Pour 2022, la référence est l'avis d'imposition de 2021, basé sur le revenu fiscal de 2020 (indiqué en haut à gauche de la première page de l'avis). La grille est la suivante :

Plafond de revenus selon la situation familiale - France métropolitaine

Quotient familial

Plafond de revenus

1 part

20 296 €

1,5 part

25 716 €

2 parts

31 135 €

2,5 parts

36 554 €

3 parts

41 973 €

3,5 parts

47 392 €

4 parts

52 811 €

Demi-part supplémentaire

5 420 €

  À savoir : Depuis 2020, il n'est plus nécessaire de fournir son avis d'imposition pour l'ouverture d'un LEP : la banque peut vérifier le plafond de revenus directement auprès de l'administration fiscale. Si celle-ci n'est pas en mesure de fournir l'information demandée, la présentation de l'avis d'imposition reste alors nécessaire.

Si le revenu fiscal dépasse le plafond pendant une année mais qu'il repasse en dessous l'année suivante, le LEP peut être conservé. En cas de dépassement deux années de suite, ses fonds doivent être transférés.

Un seul livret peut être détenu par personne éligible, deux par foyer fiscal : les époux ou pacsés doivent présenter un livret de famille, ou une attestation du Pacs. Pour pouvoir ouvrir un LEP, un enfant doit être majeur, et non rattaché au foyer fiscal de ses parents.

Sous-utilisé, le LEP a récemment fait l'objet d'une campagne de promotion de la Direction générale des finances publiques auprès des personnes susceptibles d'en détenir un.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction