La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Homophobie

Que faire si vous êtes témoin ou victime d'actes anti-LGBT+ ?

Publié le 17 mai 2022 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Geoffroy Van Der Hasselt / AFP

Depuis 2005, la journée du 17 mai est mondialement consacrée à la lutte contre l'homophobie et la transphobie. À cette occasion, Service-Public.fr vous rappelle les bons gestes à adopter si vous êtes témoin ou victime de crimes ou de délits anti-LGBT+.

Crimes et délits anti-LGBT : qu'est-ce que c'est concrètement ?

Malgré la reconnaissance des couples de même sexe en 1999, la pénalisation des insultes homophobes à partir de 2004, la légalisation du mariage pour tous en 2013, les personnes lesbiennes, gays, bi, transgenres ou intergenres (LGBT+) font encore face à un nombre important et grandissant de délits et de crimes à leur encontre.

Les infractions anti-LGBT+ sont principalement les injures et diffamations, les violences physiques, les menaces, les vols, les atteintes à la dignité et le harcèlement.

Selon les données publiées le 16 mai par le ministère de l'Intérieur, en 2021, les services de police et de gendarmerie ont enregistré 3 790 atteintes anti-LGBT+ : 2 170 crimes et délits et 1 620 contraventions sur le territoire français. Ces atteintes sont majoritairement des injures ou diffamations (59 %).

On constate une hausse des crimes et délits anti-LGBT+ enregistrés de 28 % par rapport à 2020 et de 32 % par rapport à 2019.

Que faire en cas d'atteinte anti-LGBT+ ?

En fonction du type de délits ou de crimes, vous pouvez agir de différentes façons :

  • si l'atteinte concerne une agression avec violence physique et que cela nécessite une intervention d'urgence, alertez les services de secours (Samu, Pompiers, Police secours...). S'il n'y a pas d'urgence, privilégiez le numéro direct de votre commissariat ou de votre brigade de gendarmerie ;
  • si vous êtes confrontés à des injures anti-LGBT+ en ligne, vous pouvez signaler le contenu sur Pharos (Portail officiel de signalement des contenus illicites de l'Internet) et signaler le contenu à l'hébergeur du site ou du réseau social.
  • si vous êtes victime ou témoin d'une agression, vous pouvez également rapporter les actes anonymement sur l'application FLAG! disponible gratuitement.

De manière générale, si vous êtes victime d'atteintes anti-LGBT+, que cela concerne des injures, des violences ou des discriminations, il est conseillé de :

  • contacter la police et la gendarmerie par messagerie instantanée ;
  • contacter le bureau d'aide aux victimes ;
  • porter plainte.

Si vous êtes témoin d'actes anti-LGBT+, vous pouvez alerter les services de secours et signaler les faits.

  À noter : La peine encourue pour injure ou diffamation publique est d'un an d'emprisonnement et de 45 000 € d'amende.