La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Retraite complémentaire dans le privé : Agirc-Arrco

Vérifié le 03 novembre 2022 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

En tant que salarié du secteur privé, vous cotisez obligatoirement au régime de retraite complémentaire de l'Agirc-Arrco: titleContent. Ces cotisations vous permettent de bénéficier, à votre retraite, d'une pension complémentaire à votre retraite de base de la Sécurité sociale.

Quelle est votre situation ?

Avez-vous eu un ou plusieurs arrêts de travail indemnisés de plus de 60 jours pour maladie, maternité ou accident du travail ?

Avez-vous eu une ou plusieurs périodes de chômage indemnisé par l'ARE, l'ASP ou l'ASS ?

Avez-vous eu une ou plusieurs périodes de chômage partiel de plus de 60 heures par an ?

Avez-vous bénéficié d'une ou plusieurs périodes de temps partiel par accord d'entreprise pour les salariés âgés d'au moins 55 ans ?

Avez-vous bénéficié d'une ou plusieurs périodes de temps partiel en raison du contexte économique difficile ?

Avez-vous bénéficié d'une période de temps partiel dans le cadre d'une convention du Fonds national de l'emploi (FNE) ?

Avez-vous bénéficié d'une préretraite en application d'un accord collectif pour les salariés âgés d'au moins 55 ans ?

Avez-vous bénéficié d'un congé de conversion ?

Avez-vous bénéficié d'un congé parental, de présence parentale, de solidarité familiale ou de proche aidant ?

Avez-vous racheté des points de retraite complémentaire au titre de vos années d'étude supérieures ?

Avez-vous racheté des points de retraite complémentaire au titre d'années incomplètes ?

Avez-vous racheté des points de retraite complémentaire au titre de périodes de chômage indemnisé par la garantie sociale du chef d'entreprise (GSC) ?

Avez-vous eu ou élevé au moins 3 enfants ou avez-vous encore un enfant à charge à votre départ en retraite ?

Vous avez choisi

    Choisir votre cas