Fiche pratique

Licenciement du salarié à domicile employé directement par un particulier

Vérifié le 27 novembre 2014 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Le particulier employeur qui décide de licencier son salarié doit respecter une procédure : convocation du salarié à un entretien préalable, notification du licenciement, octroi d'un préavis et d'heures d'absence pour sa recherche d'un nouvel emploi. Le salarié peut bénéficier sous conditions d'indemnités de licenciement, de préavis et de congés payés. L'employeur doit lui remettre des documents de fin de contrat.

Le particulier employeur peut licencier son salarié en CDI dans les 2 cas suivants :

La procédure dite de la rupture conventionnelle permet à l'employeur et au salarié en CDI de convenir d'un commun accord des conditions de la rupture du contrat de travail qui les lie.

En cas de décès de l'employeur, les héritiers de l'employeur doivent notifier au salarié son licenciement.

Étapes de la procédure

Le particulier employeur doit respecter les étapes suivantes :

  1. Convocation du salarié à un entretien préalable par lettre recommandée avec accusé de réception ou remise en main propre contre décharge.
  2. Entretien avec le salarié au cours duquel l'employeur expose les motifs de la décision envisagée et recueille ses explications.
    À la différence des autres salariés, le salarié à domicile n'a pas la possibilité de se faire assister par un tiers.
    L'entretien doit avoir lieu au moins 5 jours ouvrables après la réception de la lettre recommandée ou sa remise en main propre.
  3. Si l'employeur maintient sa décision, notification du licenciement par lettre recommandée avec accusé de réception.
    Cette lettre doit préciser les motifs de licenciement. Elle ne peut être expédiée moins 1 jour franc après l'entretien préalable. Toutefois, il est recommandé d'expédier la lettre au moins 2 jours ouvrables après cet entretien.

Préavis

Sauf en cas de faute grave ou de faute lourde, le salarié a droit à un préavis dont la durée varie en fonction de son ancienneté.

La date de première présentation de la lettre recommandée de licenciement fixe le point de départ du préavis.

Particulier employeur - durée du préavis en cas de licenciement

Ancienneté du salarié

Préavis en cas de licenciement

Moins de 6 mois

1 semaine

De 6 mois à 2 ans

1 mois

2 ans et plus

2 mois

Droit à des heures d'absence pendant le temps de préavis

Durant la période de préavis, le salarié à temps complet a droit, sans diminution de salaire, à des heures d'absence pour rechercher un nouvel emploi.

Droit du salarié licencié à des heures d'absence en cas de recherche d'emploi durant la période de préavis

Ancienneté du salarié chez le même employeur

Heures d'absence autorisées

Moins de 2 ans

2 heures par jour pendant 6 jours ouvrables

2 ans et plus

2 heures par jour pendant 10 jours ouvrables

À défaut d'accord entre les parties, ces 2 heures sont prises alternativement, un jour au choix de l'employeur, un jour au choix du salarié.

Le salarié qui trouve un nouveau travail pendant le préavis peut quitter son emploi :

  • sur présentation du justificatif de son nouvel emploi,
  • et s'il a effectué au moins 2 semaines de préavis.

Le salarié n'a pas droit au paiement de la période de préavis non effectuée et l'employeur n'a droit à aucune indemnité non plus.

En cas de licenciement, le salarié peut bénéficier sous conditions des indemnités suivantes :

L'employeur doit délivrer au salarié les documents suivants :

Des modèles de reçu pour solde de tout compte et de certificat de travail sont disponibles sur www.netparticulier.fr ainsi que dans la brochure sur le licenciement du salarié du particulier employeur [application/pdf - 1.2 MB] .

Veuillez saisir le nom ou le code postal de la commune :

Pour toute information complémentaire

Par téléphone

3939 (coût : 0,15 € TTC la minute)

Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h.

Répond aux demandes de renseignement administratif concernant les droits et démarches.

Depuis l'étranger ou hors métropole : +33 (0)1 73 60 39 39 uniquement depuis un poste fixe (coût d'une communication + coût de l'appel international variable selon les pays et les opérateurs).

Unité territoriale de la Direccte

Pour toute information complémentaire