Que faire si l'agrément d'une assistante maternelle est suspendu ou retiré ?

Vérifié le 09 juin 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Les services du département doivent vous notifier la suspension ou le retrait de l'agrément de l'assistante maternelle. La suspension ou le retrait de l'agrément s'impose au salarié et à l'employeur. À partir de cette notification, vous ne pouvez plus confier votre enfant à l'assistante maternelle. Vous devez alors lui notifier son retrait forcé par lettre recommandée avec AR, ce qui entraîne la rupture de son contrat de travail.

Le contrat de travail de l'assistante maternelle est alors rompu sans préavis.

Vous devez verser à l'assistante maternelle les indemnités suivantes :

  • À partir d'un an d'ancienneté, indemnité de rupture sauf en cas de faute grave ou lourde.
    Son montant est égal à 1/120e du total des salaires nets perçus pendant la durée du contrat (hors indemnités d'entretien et de repas...).
  • Une indemnité compensatrice, calculée comme l'indemnité représentative de congés, qui correspond aux congés payés dus et non pris au titre de l'année de référence et de l'année en cours.
    Cette indemnité est égale à 1/10ème de la rémunération brute totale perçue par le salarié au cours de l'année de référence  (indemnité de congés payés de l'année précédente incluse).

  À savoir : si l'accueil s'effectue sur une année incomplète, l'employeur procède s'il y a lieu à une régularisation de salaire qui ne peut être qu'à l'avantage de l'assistante maternelle.

Vous devez fournir à l'assistante maternelle les documents suivants :

  • Dernier bulletin de salaire
  • Certificat précisant les dates de début et de fin du contrat ainsi que la nature de l'emploi
  • Attestation Pôle emploi (exemplaire papier à commander sur le site internet de Pôle emploi ou à remplir directement en ligne).

Vous pouvez présenter à l'assistante maternelle un reçu pour solde de tout compte.

Cette page vous a t-elle été utile ?