Fiche pratique

Taxe d'habitation : exonération ou réduction

Vérifié le 12 avril 2016 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Impôts locaux 2016

1 janv. 2016 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Le contenu de cette page est à jour pour les impôts locaux à payer en 2016 à l'exception des formulaires, services en ligne et documents d'information. Ceux-ci seront mis en ligne dès qu'ils seront disponibles.

Certaines personnes ayant de faibles revenus peuvent bénéficier, sous conditions, d'une exonération de taxe d'habitation relative à leur résidence principale. Pour les personnes qui ne peuvent pas bénéficier de l'exonération, le montant de leur taxe d'habitation peut être plafonné, sous conditions de revenus. Une réduction temporaire de taxe d'habitation est accordée, sous conditions, aux personnes relogées en raison de la démolition de leur logement.

Aucune démarche de votre part n'est nécessaire pour bénéficier de cette exonération.

Répondez aux questions successives et les réponses s’afficheront automatiquement

Vous avez plus de 60 ans

Veuf/ve

Pour bénéficier de l'exonération de taxe d'habitation relative à votre habitation principale, vous devez remplir les conditions cumulatives suivantes :

  • Ne pas être soumis à l'ISF l'année précédant celle de l'imposition
  • Disposer d'un revenu fiscal de référence inférieur à certaines limites
  • Respecter des conditions de cohabitation

Vous devez habiter votre logement d'une des manières suivantes :

Plafond de revenus - Réduction ou exonération de certains impôts locaux en 2016 - Métropole

Nombre de part(s)

Revenu fiscal de référence

Avis d'impôt 2016 sur les revenus 2015

1

10 697 €

1,25

12 125 €

1,5

13 553 €

1,75

14 981 €

2

16 409 €

2,25

17 837 €

2,5

19 265 €

2,75

20 693 €

3

22 121 €

½ part supplémentaire

2 856 €

½ part supplémentaire

1 428 €

En cas d'installation durable en maison de retraite ou dans un établissement de soins de longue durée, l'exonération s'applique à votre ancien logement à condition d'en conserver la jouissance exclusive.

Si vous ne remplissez pas les conditions de cohabitation, vous pouvez toutefois être exonéré de taxe d'habitation si vous occupez votre logement avec un (ou plusieurs) enfant majeur, non compté à charge, inscrit comme demandeur d'emploi, et dont les revenus ne dépassent pas certaines limites.

Les limites sont de 5 457 € pour la 1ère part de quotient familial, majoré de 1 578 € pour les 4 premières demi-parts, et de 2 790 € pour chaque demi-part supplémentaire à partir de la 5e.

  Attention :

si vous avez été exonéré de taxe d'habitation en 2015 en raison de vos revenus, l'exonération est maintenue en 2016 même si vos revenus sont supérieurs aux plafonds.

Invalide

Si vous êtes infirme ou invalide et que vous ne pouvez pas subvenir à vos besoins par votre travail, vous pouvez bénéficier d'une exonération de taxe d'habitation relative à votre habitation principale.

Vous devez remplir les conditions cumulatives suivantes :

Vous devez habiter votre logement d'une des manières suivantes :

Plafond de revenus - Réduction ou exonération de certains impôts locaux en 2016 - Métropole

Nombre de part(s)

Revenu fiscal de référence

Avis d'impôt 2016 sur les revenus 2015

1

10 697 €

1,25

12 125 €

1,5

13 553 €

1,75

14 981 €

2

16 409 €

2,25

17 837 €

2,5

19 265 €

2,75

20 693 €

3

22 121 €

½ part supplémentaire

2 856 €

½ part supplémentaire

1 428 €

En cas d'installation durable en maison de retraite ou dans un établissement de soins de longue durée, l'exonération s'applique à votre ancien logement à condition d'en conserver la jouissance exclusive.

Si vous ne remplissez pas les conditions de cohabitation, vous pouvez toutefois être exonéré de taxe d'habitation si vous remplissez les conditions cumulatives suivantes :

  • Être âgé de plus de 60 ans ou veuf
  • Ne pas être soumis à l'ISF l'année précédant celle de l'imposition
  • Occuper votre logement avec un (ou plusieurs) enfant majeur, non compté à charge, inscrit comme demandeur d'emploi, et dont les revenus ne dépassent pas certaines limites. Les limites sont de 5 457 € pour la 1ère part de quotient familial, majoré de 1 578 € pour les 4 premières demi-parts, et de 2 790 € pour chaque demi-part supplémentaire à partir de la 5e.

  Attention :

si vous avez été exonéré de taxe d'habitation en 2015 en raison de vos revenus, l'exonération est maintenue en 2016 même si vos revenus sont supérieurs aux plafonds.

Titulaire de l'Aspa/Asi

Si vous êtes titulaire de l'Aspa ou de l'Asi, vous pouvez bénéficier d'une exonération de taxe d'habitation relative à votre habitation principale.

Vous devez habiter votre logement d'une des manières suivantes :

Plafond de revenus - Réduction ou exonération de certains impôts locaux en 2016 - Métropole

Nombre de part(s)

Revenu fiscal de référence

Avis d'impôt 2016 sur les revenus 2015

1

10 697 €

1,25

12 125 €

1,5

13 553 €

1,75

14 981 €

2

16 409 €

2,25

17 837 €

2,5

19 265 €

2,75

20 693 €

3

22 121 €

½ part supplémentaire

2 856 €

½ part supplémentaire

1 428 €

En cas d'installation durable en maison de retraite ou dans un établissement de soins de longue durée, l'exonération s'applique à votre ancien logement à condition d'en conserver la jouissance exclusive.

Si vous ne remplissez pas les conditions de cohabitation, vous pouvez toutefois être exonéré de taxe d'habitation si vous remplissez les conditions cumulatives suivantes :

  • Être âgé de plus de 60 ans ou veuf
  • Ne pas être soumis à l'ISF l'année précédant celle de l'imposition
  • Occuper votre logement avec un (ou plusieurs) enfant majeur, non compté à charge, inscrit comme demandeur d'emploi, et dont les revenus ne dépassent pas certaines limites. Les limites sont de 5 457 € pour la 1ère part de quotient familial, majoré de 1 578 € pour les 4 premières demi-parts, et de 2 790 € pour chaque demi-part supplémentaire à partir de la 5e.

  Attention :

si vous avez été exonéré de taxe d'habitation en 2015 en raison de vos revenus, l'exonération est maintenue en 2016 même si vos revenus sont supérieurs aux plafonds.

Titulaire de l'AAH

Si vous percevez l'AAH, vous pouvez bénéficier d'une exonération de taxe d'habitation relative à votre habitation principale.

Vous devez remplir les conditions cumulatives suivantes :

Vous devez habiter votre logement d'une des manières suivantes :

Plafond de revenus - Réduction ou exonération de certains impôts locaux en 2016 - Métropole

Nombre de part(s)

Revenu fiscal de référence

Avis d'impôt 2016 sur les revenus 2015

1

10 697 €

1,25

12 125 €

1,5

13 553 €

1,75

14 981 €

2

16 409 €

2,25

17 837 €

2,5

19 265 €

2,75

20 693 €

3

22 121 €

½ part supplémentaire

2 856 €

½ part supplémentaire

1 428 €

En cas d'installation durable en maison de retraite ou dans un établissement de soins de longue durée, l'exonération s'applique à votre ancien logement à condition d'en conserver la jouissance exclusive.

Si vous ne remplissez pas les conditions de cohabitation, vous pouvez toutefois être exonéré de taxe d'habitation si vous remplissez les conditions cumulatives suivantes :

  • Être âgé de plus de 60 ans ou veuf
  • Ne pas être soumis à l'ISF l'année précédant celle de l'imposition
  • Occuper votre logement avec un (ou plusieurs) enfant majeur, non compté à charge, inscrit comme demandeur d'emploi, et dont les revenus ne dépassent pas certaines limites. Les limites sont de 5 457 € pour la 1ère part de quotient familial, majoré de 1 578 € pour les 4 premières demi-parts, et de 2 790 € pour chaque demi-part supplémentaire à partir de la 5e.

  Attention :

si vous avez été exonéré de taxe d'habitation en 2015 en raison de vos revenus, l'exonération est maintenue en 2016 même si vos revenus sont supérieurs aux plafonds.

Autre cas

Pour bénéficier de l'exonération de taxe d'habitation relative à votre habitation principale, vous devez remplir les conditions cumulatives suivantes :

  • Ne pas être soumis à l'ISF l'année précédant celle de l'imposition
  • Disposer d'un revenu fiscal de référence inférieur à certaines limites
  • Respecter des conditions de cohabitation

Vous devez habiter votre logement d'une des manières suivantes :

Plafond de revenus - Réduction ou exonération de certains impôts locaux en 2016 - Métropole

Nombre de part(s)

Revenu fiscal de référence

Avis d'impôt 2016 sur les revenus 2015

1

10 697 €

1,25

12 125 €

1,5

13 553 €

1,75

14 981 €

2

16 409 €

2,25

17 837 €

2,5

19 265 €

2,75

20 693 €

3

22 121 €

½ part supplémentaire

2 856 €

½ part supplémentaire

1 428 €

En cas d'installation durable en maison de retraite ou dans un établissement de soins de longue durée, l'exonération s'applique à votre ancien logement à condition d'en conserver la jouissance exclusive.

Si vous ne remplissez pas les conditions de cohabitation, vous pouvez toutefois être exonéré de taxe d'habitation si vous occupez votre logement avec un (ou plusieurs) enfant majeur, non compté à charge, inscrit comme demandeur d'emploi, et dont les revenus ne dépassent pas certaines limites.

Les limites sont de 5 457 € pour la 1ère part de quotient familial, majoré de 1 578 € pour les 4 premières demi-parts, et de 2 790 € pour chaque demi-part supplémentaire à partir de la 5e.

  Attention :

si vous avez été exonéré de taxe d'habitation en 2015 en raison de vos revenus, l'exonération est maintenue en 2016 même si vos revenus sont supérieurs aux plafonds.

Vous avez 60 ans ou moins

Veuf/ve

Pour bénéficier de l'exonération de taxe d'habitation relative à votre habitation principale, vous devez remplir les conditions cumulatives suivantes :

  • Ne pas être soumis à l'ISF l'année précédant celle de l'imposition
  • Disposer d'un revenu fiscal de référence inférieur à certaines limites
  • Respecter des conditions de cohabitation

Vous devez habiter votre logement d'une des manières suivantes :

Plafond de revenus - Réduction ou exonération de certains impôts locaux en 2016 - Métropole

Nombre de part(s)

Revenu fiscal de référence

Avis d'impôt 2016 sur les revenus 2015

1

10 697 €

1,25

12 125 €

1,5

13 553 €

1,75

14 981 €

2

16 409 €

2,25

17 837 €

2,5

19 265 €

2,75

20 693 €

3

22 121 €

½ part supplémentaire

2 856 €

½ part supplémentaire

1 428 €

En cas d'installation durable en maison de retraite ou dans un établissement de soins de longue durée, l'exonération s'applique à votre ancien logement à condition d'en conserver la jouissance exclusive.

Si vous ne remplissez pas les conditions de cohabitation, vous pouvez toutefois être exonéré de taxe d'habitation si vous occupez votre logement avec un (ou plusieurs) enfant majeur, non compté à charge, inscrit comme demandeur d'emploi, et dont les revenus ne dépassent pas certaines limites.

Les limites sont de 5 457 € pour la 1ère part de quotient familial, majoré de 1 578 € pour les 4 premières demi-parts, et de 2 790 € pour chaque demi-part supplémentaire à partir de la 5e.

  Attention :

si vous avez été exonéré de taxe d'habitation en 2015 en raison de vos revenus, l'exonération est maintenue en 2016 même si vos revenus sont supérieurs aux plafonds.

Invalide

Si vous êtes infirme ou invalide et que vous ne pouvez pas subvenir à vos besoins par votre travail, vous pouvez bénéficier d'une exonération de taxe d'habitation relative à votre habitation principale.

Vous devez remplir les conditions cumulatives suivantes :

Vous devez habiter votre logement d'une des manières suivantes :

Plafond de revenus - Réduction ou exonération de certains impôts locaux en 2016 - Métropole

Nombre de part(s)

Revenu fiscal de référence

Avis d'impôt 2016 sur les revenus 2015

1

10 697 €

1,25

12 125 €

1,5

13 553 €

1,75

14 981 €

2

16 409 €

2,25

17 837 €

2,5

19 265 €

2,75

20 693 €

3

22 121 €

½ part supplémentaire

2 856 €

½ part supplémentaire

1 428 €

En cas d'installation durable en maison de retraite ou dans un établissement de soins de longue durée, l'exonération s'applique à votre ancien logement à condition d'en conserver la jouissance exclusive.

Si vous ne remplissez pas les conditions de cohabitation, vous pouvez toutefois être exonéré de taxe d'habitation si vous remplissez les conditions cumulatives suivantes :

  • Être veuf
  • Ne pas être soumis à l'ISF l'année précédant celle de l'imposition
  • Occuper votre logement avec un (ou plusieurs) enfant majeur, non compté à charge, inscrit comme demandeur d'emploi, et dont les revenus ne dépassent pas certaines limites. Les limites sont de 5 457 € pour la 1ère part de quotient familial, majoré de 1 578 € pour les 4 premières demi-parts, et de 2 790 € pour chaque demi-part supplémentaire à partir de la 5e.

  Attention :

si vous avez été exonéré de taxe d'habitation en 2015 en raison de vos revenus, l'exonération est maintenue en 2016 même si vos revenus sont supérieurs aux plafonds.

Titulaire de l'Asi

Si vous êtes titulaire de l'Asi, vous pouvez bénéficier d'une exonération de taxe d'habitation relative à votre habitation principale.

Vous devez habiter votre logement d'une des manières suivantes :

Plafond de revenus - Réduction ou exonération de certains impôts locaux en 2016 - Métropole

Nombre de part(s)

Revenu fiscal de référence

Avis d'impôt 2016 sur les revenus 2015

1

10 697 €

1,25

12 125 €

1,5

13 553 €

1,75

14 981 €

2

16 409 €

2,25

17 837 €

2,5

19 265 €

2,75

20 693 €

3

22 121 €

½ part supplémentaire

2 856 €

½ part supplémentaire

1 428 €

En cas d'installation durable en maison de retraite ou dans un établissement de soins de longue durée, l'exonération s'applique à votre ancien logement à condition d'en conserver la jouissance exclusive.

Si vous ne remplissez pas les conditions de cohabitation, vous pouvez toutefois être exonéré de taxe d'habitation si vous remplissez les conditions cumulatives suivantes :

  • Être veuf
  • Ne pas être soumis à l'ISF l'année précédant celle de l'imposition
  • Occuper votre logement avec un (ou plusieurs) enfant majeur, non compté à charge, inscrit comme demandeur d'emploi, et dont les revenus ne dépassent pas certaines limites. Les limites sont de 5 457 € pour la 1ère part de quotient familial, majoré de 1 578 € pour les 4 premières demi-parts, et de 2 790 € pour chaque demi-part supplémentaire à partir de la 5e.

  Attention :

si vous avez été exonéré de taxe d'habitation en 2015 en raison de vos revenus, l'exonération est maintenue en 2016 même si vos revenus sont supérieurs aux plafonds.

Titulaire de l'AAH

Si vous percevez l'AAH, vous pouvez bénéficier d'une exonération de taxe d'habitation relative à votre habitation principale.

Vous devez remplir les conditions cumulatives suivantes :

Vous devez habiter votre logement d'une des manières suivantes :

Plafond de revenus - Réduction ou exonération de certains impôts locaux en 2016 - Métropole

Nombre de part(s)

Revenu fiscal de référence

Avis d'impôt 2016 sur les revenus 2015

1

10 697 €

1,25

12 125 €

1,5

13 553 €

1,75

14 981 €

2

16 409 €

2,25

17 837 €

2,5

19 265 €

2,75

20 693 €

3

22 121 €

½ part supplémentaire

2 856 €

½ part supplémentaire

1 428 €

En cas d'installation durable en maison de retraite ou dans un établissement de soins de longue durée, l'exonération s'applique à votre ancien logement à condition d'en conserver la jouissance exclusive.

Si vous ne remplissez pas les conditions de cohabitation, vous pouvez toutefois être exonéré de taxe d'habitation si vous remplissez les conditions cumulatives suivantes :

  • Être veuf
  • Ne pas être soumis à l'ISF l'année précédant celle de l'imposition
  • Occuper votre logement avec un (ou plusieurs) enfant majeur, non compté à charge, inscrit comme demandeur d'emploi, et dont les revenus ne dépassent pas certaines limites. Les limites sont de 5 457 € pour la 1ère part de quotient familial, majoré de 1 578 € pour les 4 premières demi-parts, et de 2 790 € pour chaque demi-part supplémentaire à partir de la 5e.

  Attention :

si vous avez été exonéré de taxe d'habitation en 2015 en raison de vos revenus, l'exonération est maintenue en 2016 même si vos revenus sont supérieurs aux plafonds.

  À noter :

Une personne reconnue indigente (en situation de grande pauvreté) par la commission communale des impôts directs est exonérée après avis conforme du service des impôts.

Si vous ne pouvez pas bénéficier d'une exonération de taxe d'habitation, le montant de votre taxe d'habitation relative à votre résidence principale peut être plafonné.

Pour bénéficier du plafonnement, vous devez remplir les 2 conditions suivantes :

Plafonnement de taxe d'habitation : limites de revenu à ne pas dépasser

Quotient familial

Plafonds de revenus

1 part

25 156 €

1,5 parts

31 033 €

2 parts

35 659 €

2,5 parts

40 285 €

3 parts

42 598 €

3,5 parts

44 911 €

4 parts

47 224 €

Demi-part supplémentaire

+ 4 626 €

En cas d'installation durable en maison de retraite ou dans un établissement de soins de longue durée, le plafonnement s'applique à votre ancien logement à condition d'en conserver la jouissance exclusive.

Le plafonnement est calculé automatiquement. Aucune démarche de votre part n'est nécessaire pour en bénéficier. Consultez la brochure sur les impôts directs locaux pour avoir des exemples de calcul.

Personne concernées

Vous pouvez bénéficier d'une réduction temporaire de taxe d'habitation si vous remplissez les 2 conditions suivantes :

  • Vous avez été relogé en raison de la démolition de votre logement dans le cadre du programme national de rénovation urbaine (opération ANRU)
  • Le montant de votre taxe d'habitation pour le nouveau logement est supérieur au montant de votre taxe pour l'ancien logement

Demande

Pour bénéficier de cette réduction, vous devez adresser une demande avec les justificatifs nécessaires à votre centre des finances publiques.

Votre demande doit être envoyée avant le 31 décembre de l'année suivant celle où l'exonération est applicable (31 décembre 2017 pour la taxe d'habitation 2016).

Où s’adresser ?

Montant

Le montant de la réduction est égal à la différence entre le montant de la taxe d'habitation due pour le nouveau logement et le montant payé l'année de votre relogement.

Début et durée de la réduction

La réduction de taxe d'habitation s'applique à partir de l'année suivant celle de votre relogement pour une période maximale de 3 ans.

Pour des informations générales

Ministère en charge des finances

Par téléphone

0 810 467 687 (0 810 IMPOTS)

Du lundi au vendredi de 8h à 22h et le samedi de 9h à 19h, hors jours fériés.

Numéro violet ou majoré : coût d'un appel vers un numéro fixe + service payant, depuis un téléphone fixe ou mobile

Pour connaître le tarif, écoutez le message en début d'appel

Hors métropole ou depuis l'étranger, composer le + 33 (0)8 10 46 76 87.

Service en charge des impôts (trésorerie, centre des impôts fonciers...)

Pour joindre le service local gestionnaire de votre dossier (les coordonnées figurent sur vos avis d'imposition et déclarations de revenus)

Ministère en charge des finances