Question-réponse

Qu'est-ce qu'une comparution immédiate et une convocation par procès-verbal ?

Vérifié le 05 juin 2014 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Une comparution immédiate permet au procureur de faire juger un prévenu immédiatement après sa garde à vue. Il peut aussi le faire juger dans un délai un peu plus long, on parle alors de convocation sur procès-verbal.

Procédure

La comparution immédiate ou la convocation par procès-verbal sont décidées par le procureur de la République. Elles doivent permettre d'obtenir un jugement immédiat pour des faits qui semblent simples et clairs.

Le procureur auditionne l'auteur présumé de l'infraction après sa garde à vue. Il l'informe des faits qui lui sont reprochés et de sa convocation devant le tribunal correctionnel. Il informe également le prévenu de son droit de se taire et à l'assistance par un interprète.

La personne poursuivie est assistée d'un avocat, commis d'office si nécessaire. Il peut consulter immédiatement le dossier.

Application

La comparution immédiate et la convocation sur procès-verbal ne peuvent s'appliquer que pour les délits. Le procès a lieu devant le tribunal correctionnel

La comparution immédiate s'applique uniquement pour des délits punis d'au moins 2 ans de prison (6 mois pour un flagrant délit).

La convocation sur procès-verbal s'applique à tout type de délit.

Comparution immédiate

Le procureur renvoie le prévenu devant le tribunal immédiatement après sa garde à vue.

Le prévenu est retenu en cellule jusqu'à sa comparution qui doit avoir lieu le jour même et est conduit sous escorte devant le tribunal.

Si le tribunal ne peut se réunir le jour même, le procureur peut saisir le juge des libertés et de la détention pour prendre des mesures garantissant la présence du prévenu. Le juge peut alors prononcer un contrôle judiciaire, une assignation à résidence avec surveillance électronique ou une détention provisoire. En cas de détention provisoire, le prévenu doit comparaître au plus tard le troisième jour ouvrable suivant. À défaut, il est mis d'office en liberté.

Le prévenu peut refuser d'être jugé le jour même ou après une détention provisoire s'il souhaite préparer sa défense.

Convocation par procès-verbal

Le procureur signale au prévenu, dans un procès-verbal, la date et l'heure de son audience. Il devra s'y rendre de lui-même.

Le procès doit avoir lieu dans les 10 jours à 2 mois suivant la délivrance de cette convocation.

Dans l'attente du jugement, le prévenu peut être soumis à un contrôle judiciaire ou à une assignation à résidence avec surveillance électronique pour le prévenu. Ces mesures sont prises par le juge des libertés et de la détention à la demande du procureur.

Veuillez saisir le nom ou le code postal de la commune :

Maison de justice et du droit

Pour s'informer

Ministère en charge de la justice

Avocat

Pour se faire assister

Conseil national des barreaux