La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Virus

Vaccination contre la grippe saisonnière : la campagne démarre le 18 octobre !

Publié le 13 septembre 2022 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Pixabay.com

La campagne 2022-2023 de vaccination contre la grippe saisonnière débutera le 18 octobre 2022 en France métropolitaine, en Guadeloupe, en Martinique et en Guyane. À Mayotte, elle a démarré le 6 septembre. Un calendrier qui pourrait être bousculé si le pays connaissait une reprise épidémique de la Covid-19, indique la Direction générale de la santé.

Cette année encore, la campagne antigrippale pourrait être concomitante à la campagne automnale contre la Covid-19. Dans un souci d'organisation et de logistique, la Haute autorité de santé (HAS) recommande ainsi de coupler les deux campagnes qui débuteront toutes les deux le 18 octobre 2022. Les personnes éligibles pourraient recevoir, dans le même temps, le vaccin anti-Covid et celui contre la grippe (une injection dans chaque bras). Pour rappel, la précédente campagne de vaccination avait été prolongée jusqu'au 28 février 2022, dans un contexte encore très marqué par l'épidémie de Covid-19.

Qui est concerné ?

La grippe touche chaque hiver entre 2 et 6 millions de personnes. Elle est responsable de nombreuses hospitalisations et décès, en particulier chez les personnes fragiles. Une campagne de vaccination est organisée chaque année par le ministère de la Santé et la HAS qui en définissent les dates. Du 18 octobre au 15 novembre 2022, la vaccination sera réservée aux personnes à risques, comme le recommande la Haute autorité de santé :

  • les personnes âgées de 65 ans et plus ;
  • les personnes de moins de 65 ans atteintes de certaines maladies chroniques ;
  • les femmes enceintes ;
  • les personnes souffrant d'obésité (IMC égal ou supérieur à 40 kg/m2) ;
  • l'entourage des nourrissons de moins de 6 mois à risque (qui ne peuvent pas être vaccinés) et des personnes immunodéprimées ;
  • les professionnels de santé et professionnels des établissements médico-sociaux au contact de patients à risques ;
  • les aides à domicile des particuliers employeurs vulnérables ;
  • les professionnels exposés aux virus influenza porcins et aviaires. Ils sont pour la première fois ciblés dans le cadre de la campagne 2022-2023.

  À noter : il faut compter une quinzaine de jours pour bénéficier de la protection accordée par le vaccin.

Qui peut bénéficier de la gratuité du vaccin ?

Le vaccin antigrippal est entièrement remboursé par l'Assurance Maladie pour les personnes à risques.

Si vous êtes concerné, vous recevez de votre caisse une invitation et un bon de prise en charge afin de retirer gratuitement le vaccin chez le pharmacien sur présentation de ce bon, et vous faire vacciner par le professionnel de votre choix. Les personnes de moins de 18 ans doivent bénéficier d'une prescription médicale préalable à la vaccination.

Si vous êtes éligible mais que vous n'avez pu être identifié et invité par l'Assurance Maladie, parlez-en à votre médecin, à votre sage-femme ou à votre pharmacien, qui pourront vous délivrer un bon de prise en charge vous permettant d'obtenir gratuitement le vaccin.

En revanche, le vaccin n'est pas pris en charge par l'Assurance Maladie pour les autres assurés. Le prix du vaccin oscille entre 6 et 10 € en pharmacie.

Qui peut vous vacciner contre la grippe ?

  • les médecins ;
  • les infirmier(e)s ;
  • les sages-femmes (pour les femmes enceintes et l'entourage des nourrissons à risque) ;
  • les pharmaciens volontaires, pour les personnes majeures (depuis octobre 2019, tous les pharmaciens peuvent pratiquer la vaccination contre la grippe).

  Rappel : il est conseillé, dès que les virus grippaux circulent, d'appliquer une série de gestes simples destinés à limiter la transmission :

  • se laver les mains régulièrement, avec de l'eau et du savon ou avec une solution hydroalcoolique ;
  • tousser ou éternuer dans son coude ;
  • utiliser un mouchoir en papier à usage unique ;
  • porter un masque ;
  • limiter les contacts avec des personnes fragiles ou malades.