Maladie ou accident du travail dans le secteur privé

En cas de maladie, le salarié doit informer son employeur et lui adresser un certificat médical. Pendant l'arrêt, il perçoit (sous conditions) des indemnités journalières (IJ) de la Sécurité sociale qui ne couvrent pas la totalité de la perte de salaire. L'employeur verse des indemnités complémentaires si le salarié remplit certaines conditions. Selon la durée et la cause de l'arrêt de travail, le salarié peut avoir à passer une ou 2 visites médicales, pour reprendre le travail.

Publicité

France 2020, les données clés